Où il est question de synchronicité [Brève de métro]

A la suite de ma note "Metro Voltaire", j'ai eu la surprise de recevoir un commentaire d'une connaissance du passé. Denis, ça faisait des années que je n'avais pas vu son nom, ni le reste d'ailleurs. Pourtant à un moment, via nos blogs respectifs, on avait eu l'occasion de se croiser souvent. Et puis la vie, toussa, toussa.

Dans son commentaire, il me signale qu'il prend la même ligne de métro que moi, et qu'il n'a jamais vécu de moment sympa comme cela. Ce à quoi je lui ai répondu, comme une promesse :

Promis si on se (re)croise, je t'offre un moment convivial :)

Il y a quelques jours, chose incroyable pour une ville comme Paris, et qui plus est dans le métro, je vois Denis monter dans ma rame.

J'ai mis quelques secondes à percuter que c'était bien lui. Et de l'incroyable coincidence qui l'a fait monter précisément dans ce métro-ci, et cette rame-là.

Pendant une minute, je me demande si je vais l'aborder. Après tout, ça fait des années que je ne l'ai pas vu. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui raconter. Et puis je me souviens de ma "promesse". Je ne pouvais pas me dégonfler. Je me lève alors et vais droit sur lui.

Il est d'abord surpris. Puis sourit. On est content de se revoir. On échange rapidement (deux stations de métro avant mon arrivée) mais on se débriefe un peu, nos vies, nos amours... On se dit qu'on essaie de se revoir. Et je descends en lui disant "je t'avais promis un moment de convivialité, j'espère que tu l'as eu !". Il sourit.

 

Moi je me dis toujours que les choses n'arrivent pas pour rien. Denis, quand tu veux pour boire un verre !

Retour à l'accueil