L'homme, animal discipliné

Hier soir dans la rue, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire en me disant que l'homme était un animal sacrément discipliné. Il suffit de voir comment il marche sur les trottoirs, du bon côté, en veillant à ne pas gêner les autres. En tenant bien sa droite. Marchant souvent en rythme, se calant sur le pas de celui qui le précède.

Comment dans le métro, il slalome entre les badauds comme un skieur de haut vol, reste bien à droite sur l'escalator pour laisser monter à gauche les plus pressés. S'habitue à être compressé comme une sardine. En proximité d'autres voyageurs aux visages inconnus, souvent fermés.

Comment il marche, de façon un peu automatique, pour aller à son boulot. Emporté par le flux de ses pensées. Son téléphone pluggué à son corps, comme une extension de lui-même.

Est-ce réellement plus facile de vivre dans le rang ?

Retour à l'accueil