Et puis sortir

Parce qu'à un moment, il faut bien sortir. J'aimerais me sentir courageuse, j'aimerais dire que je n'ai pas peur. Mais je n'y arrive pas. Au fond de moi, j'ai la boule au ventre. Pour ma fille surtout.

Nous sommes lundi. Le lundi d'après. J'ai ce rendez-vous. Pris il y a trois semaines, alors je me sors de chez moi et j'y vais. Je marche un peu pour prendre le métro. En route, je croise des amoureux qui se cherchent et rient. Ça me fait étrangement du bien.

Quelques mètres plus loin, j'entends une jeune femme attablée à un café qui dit "Et en plus je devais sortir vendredi, et j'ai annulé, j'étais fatiguée"...

Puis une fille qui téléphone qui explique qu'il y a une alerte à la bombe Gare du Nord.

Enfin au métro, je vois alerte au colis suspect dans la ligne 7. Ma ligne.

Alors, non, je ne peux pas crier tout haut que je n'ai pas peur. Je vous jure j'essaie. J'aimerais. J'habite dans le 10eme arrondissement de Paris. Dès que j'entends une sirène de camion de pompiers, je tressaille. J'aime cette ville et toutes les opportunités qu'elle présente. Sa joie de vivre, sa beauté, et même parfois ses parisiens ronchons. Mais ce week-end, je me suis surprise à penser que peut-être, j'aimerais la quitter. Sauf que cette menace-là, elle est partout. Elle nous concerne tous.

Nous sommes mardi. Le mardi d'après. Aller au boulot. Essayer de se concentrer. Et sortir, parce qu'il faut bien vivre. En portant dans le coeur tout l'amour qu'on envoie à ceux qui en ont besoin. Et garder l'espoir d'un monde meilleur.

Et puis sortir
Retour à l'accueil