©Brock Davis

©Brock Davis

Depuis gamine, j'ai toujours été en surpoids. + 6 kilos à la maternelle. Et puis ça a continué à grimper, grimper. J'ai atteint un poids à 3 chiffres qui me faisait peur à l'âge de 23 ans. J'ai fait un régime draconien à base de sachets et de poudre sans goût, j'ai perdu 30 kilos. Deux ans après, j'en avais repris 20. A 30 ans, re-déclic, re-prise en main. Weight Watchers a été mon ami pendant des mois. J'ai reperdu 25 kilos. Mais j'ai saturé de compter les points, faire mes menus à l'avance le week-end. Faire les courses en conséquence.

J'avais l'impression que toute ma vie tournait autour de la bouffe. Un comble quand tu veux perdre du poids : je ne faisais plus que penser à ça. Et puis je ne supportais pas cette contrainte quotidienne. Je me suis dit que ce n'était pas pour moi. Et j'ai repris du poids.

J'ai cherché une méthode qui pouvait me convenir. Les personnes en surpoids savent toutes ce qu'il faut faire pour mincir. Manger moins. Moins de gras, moins de sucres. Plus équilibré. Pourquoi on ne le fait pas ? Va savoir. Moi je me planquais derrière la contrainte. Et puis pour tout avouer, même si je n'aime pas vraiment mon corps, l'image que je renvoie sur les photos, je ne suis pas malheureuse. Je ne déteste pas mon corps. Je m'aime bien, en fait.

Mais récemment, j'ai compris. Je ne peux pas ne pas me contraindre. Si vraiment je veux mincir, être bien dans ma peau, je n'ai pas le choix. C'est un contrôle à vie. Faire attention à tout. Si je fais un écart, le rattraper. Et surtout, changer mon alimentation. Parce qu'il est hors de question de me priver, mais si j'arrive à vraiment rééquilibrer tout cela, je devrais pouvoir manger de fucking morceau de chocolat qui me fait envie, croquer dans la crêpe de ma fille, manger des féculents, et du pain.

Voici mon challenge. Le challenge d'une vie. Ca vous paraîtra peut-être futile. Mais c'est mon combat de toujours.

Retour à l'accueil