Le cruciverbiste

C'est un homme entre deux âges, un peu étrange, avec ses grosses lunettes en cul de bouteille. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir le nez collé à son journal. Je le vois, sur le quai du métro, debout. Il se dandine un peu, crayon à la main. Il est concentré. Il fait ses mots croisés.

Parfois il parle, un peu fort. Parfois il se contente de regarder les gens dans le métro sans se décider à monter. Il nous regarde sans nous voir vraiment. Quand il monte, il reste près de la porte, dos à nous. Il lit tout haut les définitions de son jeu. Il semble réfléchir intensément.

Aussi, à chaque fois que je le vois, au bout du quai, quand le métro approche, je ne peux m'empêcher de parier : montera-t-il ? Ou pas ? Et je souris, parce que je me rends compte qu'il fait partie de cette galerie de personnages du métro que je n'oublierai pas, le jour où je quitterai Paris.

Retour à l'accueil