4 kifs de pluie

Ce soir, en sortant du bureau, il pleut. D'abord doucement, je mets ma capuche. Et puis de plus en plus fort. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me donne la patate. Je suis là, à chantonner sous la pluie. Un homme me double en sifflant. Je me demande s'il siffle parce que je chantonne.

Kif numéro 1.

Un peu plus bas sur la rue Notre-Dame de Lorette, je vois arriver un enfant, sa mère et visiblement sa grand-mère. Elle a les mains ouvertes, vers le ciel, sourit. Comme je la regarde, elle éclate de rire et me lance, en me croisant : « Je me lave les mains ! »

Kif numéro 2.

Et puis, en bas de cette même rue, deux jeunes, avec leurs parapluies. Ça vire doucement à la tempête. Ça tombe dru comme on dit chez moi. Et d'un seul coup, une bourrasque vient retourner le parapluie jaune de la jeune femme. Elle part dans un grand rire cristallin. Il y a comme un vent de folie dans cette pluie ce soir. J'adore.

Kif numéro 3.

J'arrive presque au métro Le Pelletier. Devant moi, un couple. La jeune femme, perchée sur des talons vertigineux léopard. Sous un parapluie. A ses côtés, un homme la regard, avec les yeux de l'amour. Elle lui sourit alors. Il fait mine de lui envoyer un baiser. Elle répond. J'ai l'impression d'être dans leur intimité, juste en marchant derrière eux. Je traverse vers le métro, les laissant partir sous la pluie à présent fine.

Kif numéro 4.

Retour à l'accueil