after_solidaysForcément, j'avais emmené l'appareil photo. Forcément je l'avais rechargé. Je voulais prendre des centaines de photos, vous montrer les coulisses du Festival, ce que  le public ne voit pas : les bénévoles, leur QG, les backstages, les techniciens au boulot en arrière-plan... Mais bon, avec moi comme c'est jamais gagné, dès le premier jour, je n'avais plus de batterie. Tssss. L'an prochain ;)
En attendant, j'ai passé encore trois jours à fond : 6h de vacation par jour, sous le soleil qui nous a cramé les deux premiers jours, et la pluie (oui oui, rafraichissante) le dimanche. J'ai eu la chance de voir les deux concerts que je ne voulais absolument pas rater : Paolo Nutini (qui buvait sa bière entre chaque chanson et s'accrochait au micro en faisant des "hihihi" de fille) adulé par un public de gamines en folie. Et Ayo, qui a vraiment assuré, et qui m'a égayée une heure de "taf" sous la pluie, à une barrière de sécurité, à danser en cadence pour me réchauffer ! J'ai pu picorer un peu d'autres zic, mais finalement, on est tellement HS (on dort sous des tentes de l'armée sur place, et j'ai jamais eu aussi froid de ma vie !!) que dès qu'on finit notre part de job, on va se vautrer sous la tente bénévole. Enfin demain quelques photos et
un peu de Paolo si vous êtes sages.

Retour à l'accueil