sampf54a792eed5c3d7c
Ca c'est tout moi : je peux pas rester sans projet. Là cette année, j'ai été gâtée, entre l'appart et le mariage, j'ai eu de quoi m'occuper. Mais la bise est venue et je me sens toute dépourvue. A plus rien à faire. Alors si, ok, projet à court terme : ce week-end, bénévolat Solidays. Mais après ?
Même pas franchement de vacances collectives à organiser. On part souvent en meute, et je prends volontiers la casquette de Gentille Organisatrice, celle qui déniche les bons plans, les lieux où dormir etc.. Surtout celle qui botte les c... pour animer tout cela et faire réagir les co-participants au voyage ;) Mais cette année, on a déci dé de partir juste une semaine pas cher (because le voyage de noces qui va nous ruiner en novembre). Du coup on part avec lastminute ou un truc du genre, et ça demande guère d'organisation.
Alors quoi je fais, moi ? La semaine dernière, je suis tombée sur un DESS à faire à distance, intitulé Communauté virtuelle et intelligences collectives. Moi, banane, je vois communauté, je pense direct à ma partie : les forums, les blogs... Je me voyais bien trimer en campus virtuel pendant un an, finir avec mon joli diplôme bac+5 et tout et tout. Sauf qu'en lisant bien tout les docs hier, après une semaine de photocopiage de diplômes, de course à travers Paris pour trouver un photomaton qui voudrait bien marcher (Gare Saint Lazarre !), de blablatage avec la RH pour faire passer ça en DIF, je me rends compte que communauté virtuelle, ca veut pas du tout dire chez eux, ce que ça veut dire chez moi. Qu'on y parle plus d'intranet que d'internet. D'inter-entrprise et de management que de réseau et d'internautes. Grosse déception. Il me faut un os à ronger. C'est comme ça. Et le premier qui me dit "après le mariage, c'est le môme de prévu" je lui fiche une mandale :)

Retour à l'accueil