bougies
Depuis combien de temps n'avais-je pas prié ? Je ne sais même plus. Mais hier, je n'arrivais pas à dormir. C'était trop lourd. Alors je me suis relevée, et suis allée dans le salon. J'ai allumé dans le noir une bougie, et me suis pelotonnée sous le plaid. J'ai pleuré longtemps, j'ai tenté de te pardonner, sans vraiment y parvenir. Parce que je réalise que ce n'est pas parce que tu n'es plus là que tout ce qui a été dit, fait, peut s'oublier.

Je t'ai parlé beaucoup. J'ai tenté de m'expliquer, de te comprendre. Mais seule face à moi-même, je ne pouvais pas trouver toutes les réponses. Certains questions resteront à jamais sans réponse. Peu à peu, j'ai fait la paix avec moi-même, mes démons. Je n'ai plus à présent qu'à te dire au revoir.

Retour à l'accueil