chaussettes_NoelJe viens de passer mon premier Noël loin des miens. Il va falloir que je m'y fasse maintenant : une année sur deux, je serai dans la famille de Mr L, et ce ne sera pas pareil. Pourquoi ? Parce qu'on ne fête pas Noël dde la même façon. Chez nous, c'est une fête importante, symbole de réunion. On s'y prépare longtemps à l'avance, on choisit les cadeaux très sérieusement, cherchant toujours le petit plus qui fera plaisir à l'autre. Ma mère soigne la déco intérieure, elle prépare un vrai repas de fête. La table est magnifiquement dressée, on est tous sur notre 31 et à chaque plat, on ouvre un nouveau cadeau. Pour que le plaisir dure plus longtemps. Tout un rituel bien rôdé. Mais qui va changer peu à peu avec mon neveu qui va grandir.
Chez Mr L, le rituel est assez différent. C'est tout la maison qui clignotte de guirlandes, l'extérieur n'est pas oublié. Deux sapins, un à l'intérieur, et l'autre, à l'extérieur où le Père Noël laissera les cadeaux. La table se pare de houx et de pomme de pain décorées par les enfants quelques temps auparavant. Chacun est habillé décontracté (je me suis sentie de fait un peu "décorée" moi-même). Vers 19h30, le Père Noël dépose les cadeaux sous le sapin dehors, et c'est la ruée aux cadeaux. Les enfants sont déchaînés, les papiers déchirés et les adultes ouvrent tout en même temps, sans cérémonial. Ensuite, on mange !
J'étais heureuse de partager ce Noël avec la famille de L, mais j'avoue que de nombreuses fois, mon esprit est parti du côté de l'Angleterre. Mon Noël familial m'a manqué. Ma famille aussi, à un point que je n'avais pas imaginé. Au point que je n'ai pas eu vraiment l'impression d'avoir fêté Noël cette année. Mais, en regardant cette grande tablée familiale, je me suis prise à rêver d'un grand Noël chez nous, avec nos deux familles, et pleins d'enfants qui courrent partout. Et en prenant la main de L, je me suis sentie bien. Et pas si loin des miens, finalement.

Retour à l'accueil