montage_corse

Ce qui frappe d'abord, outre la chaleur prégnante, c'est l'odeur enivrante du maquis, une pincée de curry, sauvage, et de tons chauds qui embaument l'air. Ensuite, les lacets de la route, où chaque virage promet une fin de route, une fin du monde. Et puis non. De l'autre côté, la falaise aux roches rouge et ocre, et, au pied, une crique avec une plage de rêve, une eau verte translucide. Petit parfum d'île tropicale, à portée de main. Parfois, au détour d'un col, sur le bord de la route, une vache, un cochon, qui ne s'étonne pas de notre passage. Alors on fait halte et on profite des produits du terroir, du figatelli grillé et des chataignes sautées au muscat noir, avec un peu de glace au brocciu pour finir, le tout accompagné d'un vin de pêche ou d'orange... Repartis à l'assaut des côtes,  nous profitons du paysage près d'une tour génoise, et au virage d'après, le paysage change du tout au tout, soit verdoyant, soit désertique.

La Corse et ses mille et un visages.

 

 

Retour à l'accueil