metro_greve2202

Ce matin, alors que j'étais sandwichée dans le métro, regrettant d'avoir mis un col roulé, et tentant tant bien que mal de bien rester debout, je ne pouvais m'empêcher de me répèter en boucle une phrase qui n'était pas, cependant : "Comment peut-on encore faire entrer quelqu'un ?" ni "Pourquoi cet homme n'a-t-il pas mis de déodorant ?" ou encore "Vais-je réussir à m'extraire de ce wagon quand j'arriverai à ma station ?". images_11
Non, la question qui m'obsèdait et me faisait repousser gentiment les gens qui me tombaient littéralement dessus était plutôt : "Pourquoi ais-je eu l'idée saugrenue de mettre ce matin un kiwi dans mon sac à main ?"
Je connaissais bien la réponse : "Pour mon quatre heures". Mais le point d'interrogation était surtout : "Sachant qu'il y avait grève ce matin, que j'aurais certainement droit à plusieurs corps à corps en moins de 20 minutes (et encore, ce laps de temps semblant très utopique), comment ais-je fait pour être assez conne pour glisser le kiwi direct dans le sac à main ?" Cela dit, je vous rassure, le kiwi n'est pas arrivé en bouillie. Miracle. Safe kiwi, safe sac à main. La vie est merveilleuse.
 

 

Retour à l'accueil