Samedi soir, je rentrais d'un séjour en Irlande fabuleux (vous voyez la jolie photo là-haut…), où les gens vous sourient, sont gentils et accueillants. Où le temps importe peu car les paysages sont magnifiques. Où j'étais en vacances, tout simplement….
 
Arrivée vers Paris, me voici prise par les reflux de voitures vers le stade de France qui recrache un flot de supporters du match France-Israel. Les embouteillages à la parisienne sur le périph, voilà qui ne m'avait pas manqué. Dimanche matin, avec mon amoureux, nous sortons faire une ou deux courses de base (lait, légumes fruits), et c'est tout inquiet, main dans la main pour ne pas se perdre parmi la faune matinale que nous sommes ramenés brutalement à la vie grouillante et infernale.
 
Plus tard dans la journée, je décide de sortir retrouver des amis, happée par la chaleur ambiante, moite, je descends dans le métro. Deux milles personnes ont visiblement eu la même idée que moi : prendre la ligne 13 à 14h. Aux Halles, c'est la folie pour trouver une place en terrasse. Nous nous retranchons à l'intérieur, finalement il fait plus frais. La serveuse est sur les nerfs. Trop de monde, elle ne s'en sort pas, et souffle de soulagement quand nous lui annonçons que nous ne sommes pas pressés. Notre dernier jour de vacances, on ne va pas se mettre la pression. Et puis l'après-midi coule doucement. On reprend nos marques. On se balade le long de la Seine, on atterrit au Louvre, on s'assoit au bord d'une fontaine, on profite. Du cadre. De notre tranquillité.
 
Lundi, dans le métro, un groupe de rap envahit le wagon. Me sens bougonne. Puis leur bonne humeur communicative m'arrache un sourire. On échange quelques regards, entre usagers, on se sourit. On tapote du pied par terre. Finalement, je suis contente d'être rentrée.  C'est beau Paris, malgré les voitures, les gens qui courent partout, le peu de verdure. C'est vivant. C'est là où je vis. Alors même s'il est bon parfois de prendre un grand bol d'air loin de chez soi, y'a pas à dire, on y revient toujours…
 

 
      

Retour à l'accueil