melampo-notte.jpgIl est des évidences, parfois, qui nous foudroient. Des petits gestes, qui peuvent compter plus que de grand discours. Qui disent tout en quelques mouvements du corps. L'autre soir, j'étais morte de fatigue et me suis couchée un peu plus tôt que mon homme. Quand il m'a rejoint, j'étais encore un peu dans l'entre-deux, j'ai dû échanger quelques mots avec lui. Il a donc laissé la lampe de chevet allumée, mais l'a mise à terre. Pour lire sans me déranger.

Dans la même veine, un soir, j'arrive pour me coucher (après mon petit rituel salle de bain), je le trouve en plein milieu du lit, sur MA limite. Non mais oh. Je lui fais remarquer "This is my dance place, this is your dance place" (les anciennes fans de Dirty Dancing me comprendront). Et de sa voix douce et candide, il me répond « Je te réchauffais la place pour que tu n'aies pas trop froid aux pieds ». Alors je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter un mari aussi adorable, mais ces petits gestes, ces attentions apparamment sans conséquence, me touche en plein coeur, comme une déclaration d'amour sans cesse renouvellée.
Retour à l'accueil