Je vous vois vous précipiter sur cette note au titre raccoleur, et je serais vous, j'aurais honte, hein. Vous pensiez quand même pas que j'allais vous raconter les  éléments croustillants de ma vie sexuelle quand même ! (qui va très bien, merci pour elle, juste comme ça, en passant)

Non en fait, j'ai juste fait la nuit de dodo (comme dirait ma cops Flo) la plus longue depuis des lustres. Qui a commencé hier à 19h, quand, en attendant d'aller à ma soirée (hum, sorry Yannick) je me suis dit "tiens, et si avant de sortir j'en profitais pour me poser tranquille sur le canapé, vu que je suis pas top forme".  Une heure après, j'émergeais, la bave au coin de la lèvre, complètement KO, le maquillage défait (c'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ca veut dire beauoup... talalalala) et un mal de coeur persistant. Du coup,  tout ça a finit par raviolis (mal digérés) et au lit à 22h. Jusqu'à ce matin. 8 Heures. Ouh, quelle folle vie elle a vous direz-vous. Ce à quoi je vous dirai, en toute sympathie : merde. :)

Autant vous dire que ça m'a fait un bien fou, que j'ai enfin l'impression d'être sorti de ma crève et que je vais attaquer le week-end de pied ferme. Ca tombe bien, je file ce soir à Tours. Voir ma belle famille bien aimée (quoi ?).


PS : le name dropping de cette note a pour unique but de vous montrer que j'ai des amis. Même si vous les connaissez pas, ca donne illusion.
Retour à l'accueil