En ce moment, je suis à fleur de peau. J'avance la trouille au ventre, par peur de craquer. Finalement, et le temps me l'a confirmé, je suis en mode #cocotte-minute#. Les choses s'accumulent, au fur et à mesure. Je prends sur moi. Et, sans m'en rendre compte, je commence tout doucement à bouillir. L'eau frémit tranquillement, je commence à le sentir.  Là je sens clairement que je suis à la limite. En trop plein. Avec la larme qui coule trop vite. Tout qui prend une dimension incroyable. J'attends l'inéluctable goutte d'eau, celle qui fera tout déborder. Le degré de trop qui me fera exploser. Avec le secret espoir qu'après la crise de larmes, je serais lavée de tout ce trop plein de négatif. Comme à chaque fois.
Retour à l'accueil