Le truc qui m'a frappée, en Angleterre, c'est que les gens font attention les uns aux autres. Il y a du respect. De la gentillesse. Alors peut-être est-ce parce que j'étais en campagne (en effet, à Londres, ça m'avait moins frappée ;) ? Mais reste toutefois que tout est fait, dans les commerces, dans la rue, dans les villages, pour aider les gens.
Par exemple, dans la ville de Market Harbourough, près de chez ma soeur, les parkings sont aménagés pour permettre aux parents notamment, de sortir facilement les poussettes et les enfants.




Egalement, pour les personnes âgées, un système de petites voiturettes qu'ils peuvent prendre en sortant de leur voiture et leur permettent de se balader en ville autant qu'ils veulent sans se fatiguer.

Autre exemple, la crèche de mon neveu, mais là c'est une chance pour lui, se trouve dans une ferme. Les enfants profitent du grand air toute la journée, et vont parfois rendre visite aux animaux. Le plus : chaque soir, quand ma soeur va chercher l'aîné, on lui remet un papier avec un descriptif de la journée, ce qu'il a fait, s'il a bien mangé, etc... Quand ils changent de section, on remet aux parents un album avec des photos de leur enfant prises tout au long de l'année, les dessins qu'il a fait, et les activités effectuées. Je vois mal le personnel de crèche français faire ça, déjà parce qu'ils sont certainement bien crevés à la fin de la journée, et que je n'ose même pas imaginer le temps pris pour faire ces albums pour chaque enfant.

Bref, même si je ne me vois pas partir vivre en campagne, ni en Angleterre (pompompom), j'ai éprouvé pendant mes vacances un sentiment de bonheur facile, de simplicité, dans un bain de gentilesse extrême. Et quand on vit à Paris,
 ce genre de cure est vraiment revivifiante.
Retour à l'accueil