Sur l'excellent conseil que Thomas Clément donne sur son blog, j'ai acheté Hors-jeu, le premier roman de Bertrand Guillot (et pas le dernier, comme promis sur la couv)

Le synops' :
Que fait un ancien diplomé de grande Ecole, quand il s'est fait virer de son ancienne boîte de comm', et que déprimé, il n'arrive pas à rebondir ? Il participe à un jeu télé bien sûr ! C'est un raccourci foireux ? Oui ! Plus sérieusement, Jean-Victor se retrouve suite à un quiproquo dans le casting pour le jeu télé "La Cible" (mais si, Olivier Minne) et finit par s'embarquer dans le process : préparation digne d'un grand sportif, travail sur le stress, ingurgitation du QUID, immersion dans Gala et Télé 7 jours... Il ne s'épargne rien. Et au lieu de s'en cacher (un peu honteux pour un "Dominant" de son espèce de s'abaisser au rang des "Dominés"), il va en faire sa nouvelle carte de visite.

De grands moments, une écriture relevée, fine, drôle. Ca m'a, par moments, fait penser à du Nicolas Rey (un de mes auteurs favoris). Un 4 étoiles pour ce roman délicieusement... divertissant.


Retour à l'accueil