Je travaillais dans un petit parc d'attraction, tout au plus un stand de barbapapas et les auto-tamponneuses. Ca faisait un moment que mon job était de donner envie aux gens de monter dans ces chouettes autos colorées. Un peu trop longtemps. J'avais tendance à lorgner sur les parcs d'attractions voisins, m'y projettant.
Et puis, subitement, notre chef décida de créer un grand Huit, pour agrandir le parc. Effervescence au sein de notre équipe. On savait que ls auto-tamponneuses étaient une valeur sûre, qu'on n'était pas menacé. Mais il faut bien dire que le grand Huit, c'est le grand frisson. Ca donnait envie. Quand on m'a proposé d'en faire partie, j'ai eu le coeur qui bat.
Pendant plusieurs mois, on a lustré les wagonnets, chiadé la déco, bétonner la sécurité, bref, on a tout fait pour satisfaire nos futurs clients. Mais notre chef a revendu le Parc. Et le nouveau boss, lui, il aime les auto-tamponneuses. C'est une valeur sûre les auto-tamponneuses. Alors le grand Huit est sur la sellette. Je regarde le stand des auto-tamponneuses. Je ne suis pas sûre de vouloir revenir en arrière.
Retour à l'accueil