© Béa






Parce qu'on est des fous et qu'on vit dangereusement, on est partis samedi soir, comme ça, en voiture, sans vivres de secours pour Vauréal. Je sais, des fous j'vous dis. Moi je regardais par la fenêtre, j'avais l'impression de partir en vacances. Ca les a bien fait rire. En attendant, après un moment, on a finit par presque pas se perdre, et on a mangé des hot dogs entre gens bien sympathiques. Après, on s'est retrouvé à la salle de concert. Y'avait du monde et la queue zigzaguait comme à Disney. Ca les a un peu agacés que je chante "It's a small, small World". Moi j'me les caillais un peu, parce que j'avais décidé que j'allais pas me trimballer ma doudoune au concert, alors je l'avais laissé dans la voiture. Ils me regardaient un peu comme une folle. Sauf qu'après, à essayer de faire tenir leur manteau autour de la taille, ça faisait moins les malins. La première partie, Amélie, ben, désolée, je m'apesentirais pas. Sauf qu'elle nous a foutu un peu la trouille à descendre au milieu du public et à venir droit sur nous. J'me suis dit "Merde, elle a vu qu'on se marrait, elle vient nous mettre notre race". Pi en fait non, son fil était trop court, elle est remontée. Après, on a attendu trois bons quarts d'heure. Les garçons ont héroïquement bravé la foule pour nous ravitailler en liquide. Là, ils se sont foutus de moi parce que j'étais la seule à prendre un coca. N'empêche qu'en rentrant, j'étais pas désèchée moi :) Pi là, le concert a commencé. Et j'ai pris un gros kif d'une heure trente. Moriarty. Une folie en concert. Géniaux au chant. Idem aux intruments. Et qu'on se passe celui du voisin et moi tiens, j'vais chanter devant ! Et l'homme à l'harmonica, incredibeul. Ca faisait longtemps que j'avais pas autant plané à un concert. Du bon mes amis, du bon ! Après y'a eu une séance pas mémorable de guitare-hero (forcément, j'ai pas joué huhuh) et je suis rentrée hyper tard, même que j'ai plus l'habitude, je suis vieille moi maintenant. Pi dimanche, y'a plu.


Retour à l'accueil