Les Crackers, c'est un peu comme les gâteaux chinois avec un message à l'intérieur : toujours une surprise dedans, et pourtant, ça matche souvent avec celui qui la reçoit. Par exemple, dans mon crackers de nouvel an, j'ai eu un petit calepin argenté très glam (le calepin pour l'écriture, et le glam... ben parce que je vais bosser dans le showbiz m'enfin). Mr L, lui, il a eu un coussin péteur. Pompompom.

Tout ça pour dire qu'on a passé un bon réveillon, avec sept potes, à jouer à Scene it! (ca va faire plaisir au panda) et à regarder un film nase (on pensait bien rire), du doux nom de Cannibal Holocauste qui s'est avéré être un nanard pseudo érotico-violent où la plupart des morts du film étaient en fait des animaux qui semblaient vraiment mourir devant la caméra. Heureusement, on s'est pas laissé abattre, et on s'est régalés (j'ai assuré niveau menu, sans me la peter de trop.... hum si on me la pétant en fait) : verrines apéritives, saumon, dinde farcie aux cèpes et chataignes (merci Picard) et petits desserts glacés. A 5h, en me couchant, je me suis dit que c'est toujours bien de commencer l'année avec des potes de bonne humeur. Ca sent bon 2009, non ?
Retour à l'accueil