Oui parce que moi, je suis plutôt du genre bien elevée. Je jure pas trop, je mange pas souvent avec les doigts, je dis bonjour-merci-au-plaisir, et parfois, là comme ça, je rends des services. Du genre :
« A., tu peux garder mon chat pendant mes vacances à New-York ? »
-  (in peto : grmmmm la vache NYC !!!) Mais bien sûr Steff, avec plaisir !
Et le tour est joué. Polie. Sympa. La bonne copine.
Débarque alors dans mon univers des trucs cotoyés dans mon enfance et depuis longtemps oubliés : la gamelle, la litière, les boites de pâtée-qui-pue, les croquettes et la fameuse petite raclette pour nettoyer le bac de la litière. Ô Joie.

Et puis il entre. Genre, je me la pète pendant que ma maîtresse est encore là. Je marche fièrement dans l'appart, en reconnaissance. Je fais des petits mouvements du dos et de la queue et je ronronne sous les caresses. Et même que d'la gueule. A peine Môman partie, je me planque sur une chaise sous la nappe. Et au moindre coup de sac en plastique, je vais me planquer entre le mur et le meuble du fond, à moitié serré mais planqué. Bien quoi. Insensible aux petites attentions de mes nouveaux gardiens. Petits câlins en totale esquive. Et puis je ressors de mon coin quand tout le monde part, histoire de voir quand même. Et me replanque, cette fois sous le lit, dès leur retour. Par contre, pour pas faire le becheur, à 6h15 du matin dimanche, je me rappelle à leur bon souvenir. Tout le dimanche, je joue un peu avec eux quand même. Je fais mine de venir au câlin, et dès qu'ils tendent la main, je pars à l'autre bout de l'appart. C'est marrant quand même ce nouveau jeu. Bon, j'connais pas trop l'appart, alors je renifle partout l'air inquiet, sursaute au moindre bruit et crie un peu, comme ça pour le plaisir. Et puis j'attends que tout le monde soit au lit pour venir parader. Sauter sur le lit. Puis à terre. Puis sur le lit. Puis miauler parce que c'est pas des manières de me mettre à la porte. Et à 6h30, lundi matin, je me réveille et réveille tout le monde. Parce que je suis un chat sympa, moi. Les gens m'aiment.

... Jusqu'à jeudi pti gars, jusqu'à jeudi :)
Retour à l'accueil