Pour être claire, au début de mon projet, j'avais l'impression d'être complètement ignorante. Je dis bien l'impression, parce qu'au final dans tout ça, il faut une grosse dose de bon sens. 

Mais il m'est apparu clairement, et rapidement, que j'allais avoir besoin d'un coup de main pour lancer mon projet. Déjà parce qu'il y a des nombreux aspects (notamment l'aspect prévisonnel et budgétaire) qui me rebutaient et me faisaient peur, mais aussi parce que c'est TRES difficile de se retrouver seule face à son idée.

Pour moi, il y a eu trois grandes étapes d'accompagnement jusqu'à présent.

 

http://fi.co/images/FI_logo.png

En septembre, je lisais un article sur les Mam-preneuses (ces mamans créatrices d'entreprise...) et j'ai découvert le terme de "couveuse d'entreprise". A l'époque, je n'avais aucune idée de ce qu'était une couveuse ou une pépinière d'entreprises... J'ai cherché un peu sur internet et suis tombée sur un site qui parlait d'incubateurs. Les incubateurs, pour faire rapide, accompagnent les porteurs de projets de créations d'entreprises, en leur proposant un accueil dans leurs locaux, des conseils et souvent un financement. Attention, ces services ne sont pas gratuits (il faut souvent laisser des parts de votre future société à l'incubateur, payer les locaux...) et on y entre sur conditions. J'ai regardé les caractéristiques pour entrer : la plupart recherche des projets INNOVANTS*, parfois des sociétés déjà lancées pour pouvoir tester les services et accélerer la croissance du projet, certains ont des thématiques très précises (finance, technologie, art, etc.)...

* Depuis, le terme PROJET INNOVANT est devenu l'une de mes bêtes noires. Mais c'est une autre histoire.

A la base, mon idée était de faire un site e-commerce autour du cadeau. Je ne voyais franchement pas ce qui pouvait être innovant à mon stade. L'un de ces incubateurs pourtant m'a intéressée plus particulièrement : le Founder Institute.

"Le Founder Institute est un réseau global de startups et de mentors qui aide les entrepreneurs a fonder les startups de demain. Via notre programme d'incubation de 4 mois, vous pourrez lancer votre startup et recevoir une formation par des experts et le conseil de fondateurs expérimentés."

Pour l'intégrer, un test à faire en ligne qui mesure votre potentialité à être entrepreneur(e). J'ai fait le test. Et un mois plus tard j'intégrais l'institut. Ça n'a pas été facile, car le programme a un rythme assez soutenu, un vrai challenge pour la jeune maman que je suis.

Le principe : chaque semaine on explore un thème important (de l'idée au projet, le nom de l'entreprise, l'étude de marché...) via des rencontres avec des Mentors (pro de la communication, CEO,...) qui nous font part de leurs expériences. On apprend à pitcher et à présenter notre projet à des investisseurs (là, ma marge de progression est immense car j'en suis encore à parler avec la voix chevrotante en public, c'est une horreur... j'envie les personnes à l'aise à l'oral). On travaille par petits groupes et on a des "devoirs" a rendre pour la semaine d'après. Certes un peu scolaire, mais structurant. C'est très facile de se laisser aller à ne rien faire quand on est seul à la maison, sans deadline. Et si on ne fait pas le job, on est drop-out du programme. Je pars du principe que lorsqu'on s'engage, on tient.

Ce que cela m'a apportée : le travail en groupe est formidable. 5 autres personnes qui cogitent avec vous sur votre projet, c'est inestimable comme apport. Ils vous disent franchement ce qu'ils pensent, vous aide à structurer le tout, vous donne des angles de réflexion auxquels vous n'auriez jamais pensé. Nous nous voyons encore régulièrement aujourd'hui !

Les rencontres avec les mentors également sont souvent passionnantes (voir Phil Libin, le CEO d'Evernote, faire une présentation à trois mètres de moi m'a vraiment impressionnée). Et surtout ça m'a permis de comprendre que mon idée n'était pas viable. Que je devais "pivoter" (changer d'idée) et me restructurer. Du coup j'ai drop-out pour reprendre une prochaine session. Et avancer sur mon nouveau projet avec des bonnes bases !

 

Le Founder Institute en ligne :

Site :  http://fi.co/

Blog : http://www.founderinstitute.fr/

Facebook : http://on.fb.me/16lYTwG

 


http://www.pole-emploi.fr/accueil/image/site/interpe/logo-pole-emploi.gif

Je vous vois déjà sourire. Etre accompagné par Pôle emploi, la bonne blague. Et pourtant... Suite à mon licenciement économique, j'ai été convoquée à Pôle Emploi pour rencontrer un conseiller. Qui m'a à son tour rediriger vers un cabinet privé de conseil parce que "Nous, on est débordés alors on sous-traite". Même Pôle Emploi n'embauche pas, ça promet !

Au début, dans ce cabinet, ma conseillère était un peu larguée. Très gentille, mais larguée. Parce qu'elle n'y connaissait rien en création d'entreprise, et parce que là-bas, les RDV s'enchaînent comme chez le médecin. Elle avait beau me dire "Je me renseignerais pour la prochaine fois", ces RDV étaient une vraie perte de temps pour moi. Mais au moins, je lui reconnais une qualité : celle d'avoir reconnu qu'elle était impuissante et me rediriger vers une nouvelle conseillère qui elle était spécialisée en création d'entreprise. Avec cette dernière, je suis vraiment soutenue. On se fixe des objectifs (la planification est vraiment importante quand on créé) et j'ai enfin un interlocuteur qui me comprend. Ça fait du bien.

Grâce à Pôle Emploi, j'ai également pu bénéficier d'une formation. Quand ma première conseillère m'avait dit "Et en Community management ça vous intéresse pas ?" j'avais failli pleurer (ce n'est pas comme si c'étais mon métier depuis des années...). Et juste en tapant sur Google "Formation Création Entreprise" je suis tombée sur une formation acceptée par l'organisme de financement de Pôel Emploi.  Google, c'est la vie.

 


http://www.creactifs.com/wp-content/uploads/2011/04/logo_wp.png

C'est comme ça que j'ai atteri chez CréActifs. Une formation de 56h sur un mois (tous les mardis et jeudis). En petits groupes (je vous ai dit qu'au Founder, j'y avais vu tout l'intérêt, ça ne pouvait que me convaincre). Et du concret, du pratique : comment parler taxes, charges fixes, BFR (besoin en fonds de roulement) avec son comptable, établir une démarche commerciale, faire son étude de marché...

Cette formation m'a vraiment rassurée : notamment parce que je me suis rendue compte que mon expérience du web va vraiment m'être encore plus utile que je pensais. Que mes bases sont fortes et prégnantes, et qu'il faut que je me fasse plus confiance. Parce que maintenant, je n'aurai plus peur de me plonger dans les chiffres.

Mais cette formation m'a également bien flippé : je crois que même si j'en avais une bonne idée, je ne me rendais pas compte de tout ce qu'implique le fait d'être chef d'entreprise. Tout ce qu'il faut gérer (seule au début) : faire toute la comm, recruter le client, le fidéliser, s'approvisionner, la logistique, la gestion des stocks, le suivi du budget... bref, tout ce qui va m'incomber. la magie d'être le seul décideur ! On y pense, mais le fait de se l'entendre dire, ça remet les idées en place. Mais ça ne me démotive pas. Au contraire... Parce que je me rends compte que tout ce que je vais apprendre, ça va me construire une nouvelle expérience, forte. Et que même si un jour ma boite coule (mais ça n'arrivera pas, je vais tout déchirer <-- pensée positive), je n'aurai pas fait tout ça pour rien. J'aurai appris, grandit, et arriverai sur le marché du travail avec une nouvelle carte en main.

 

CréActifs en ligne

Le site :  http://www.creactifs.com/

Facebook : https://www.facebook.com/creactifs.fr

 

Quels accompagnements vous ont aidé à avancé ? Ça m'intéresse !

Retour à l'accueil