noelAvant, lorsque Noel arrivait, j'étais un peu comme une pile électrique, habitée par un sentiment grisant. Festif, avec un brin de joie. Qu'est-ce ce qui a bien pu m'arriver depuis ? Parce qu'aujourd'hui, Noël est devenu synonyme de stress du cadeau parfait, les courses dans les magasins bondés, le découragement contre les sites internet qui annulent des commandes quasi la veille du grand jour, les repas qui n'en finissent pas et surtout, surtout... Je n'ai presque plus de plaisir à tout cela.

Les premiers mails commerciaux qui arrivent en novembre "C'est bientôt Noel", les prix exhorbitants des jouets, le casse-tête du repas de Noël, trouver une tenue, faire plaisir à tout le monde, ne rien oublier...

Bref, mis à part le jour J, où j'adore voir les neveux (on a du 100% petits mecs dans la famille) courir se jeter sur le sapin et arracher le papier avec délice pour découvrir leurs cadeaux, les yeux pleins d'étoiles, je crois bien que ca y'est, je ne supporte plus l'avant/avent. Je me dis que lorsque j'aurai moi-même des enfants, ca reviendra, mais en attendant, cette année, Père Noël, n'oubliez pas de remplir mon petit soulier d'esprit de fête. J'ai pas envie de finir comme une petite vieille toute aigrie :)

Retour à l'accueil