http://static.skynetblogs.be/media/110720/dyn009_original_308_322_pjpeg__5764f73d4608284f4daf34d52583488b.jpg

 

Ce matin, je regarde la Matinale de Canal au petit déj, et tombe sur un débat qui m'a vraiment mis en rogne et auquel j'avais échappé jusqu'ici : François Bayrou, défendant la mise en place d'horaires aménagées dans les piscines municipales pour les femmes "qui pèsent lourd" (vous remarquerez déjà l'expression qui tente tant bien que mal d'être politiquement correcte, tout en exprimant une gêne latente très forte).

 

Ou comment stigmatiser un peu plus la population en surpoids, en lui "réservant" des horaires spécialement pour elle. Déclarant, lors d'un forum Elle / Sciences Po : 

 

« Vous êtes toutes en pleine jeunesse et en pleine beauté, et puis il y a des femmes qui pèsent plus lourd que d'autres, qui sont vues et qui ne veulent pas être exposées au regard des hommes dans une piscine. »

 

Et bien moi, ça me choque.

Ensuite, quoi ? Des horaires spécialement réservées aux hommes avec trop de poils sur le dos, les enfants timides, les personnes handicapées, les pratiquants d'une religion donnée... Est-ce vraiment pour aider les femmes en surpoids à ne pas affronter le regard des autres ou pour éviter aux autres de regarder les femmes en surpoids ?

 

Ne devrait-on pas plutôt oeuvrer pour que le regard de la socièté change sur ces fameuses personnes "qui pèsent trop lourd" ? Les aider à s'accepter comme elles sont ? A changer leur regard qu'elles portent sur elles-mêmes pour éviter de souffrir de celui des autres ?

 

Croit-on vraiment que ce genre de propositions va faire avancer la situation ? En tout cas moi non. Et c'était ma gueulante du jour.

 

A lire : http://lelab.europe1.fr/t/piscines-reservees-aux-femmes-bayrou-reitere-1712

Retour à l'accueil