reseau-sociaux.jpg


J'ai des amis qui annoncent fièrement résister à Facebook, Twitter, Msn et j'en passe. Vous en avez certainement aussi dans votre entourage. J'ai toujours eu du mal à comprendre : soit tu t'inscris parce que tu vois l'intérêt de l'outil, soit tu ne le fais pas parce que tu n'es pas intéressé. Mais "résister" ? « Non tu ne m'auras pas, pourriture de capitaliste » ?

 

J'ai fait un rapide sondage sur twitter/facebook, voici les arguments les plus entendus pour parler de la raison de la résistance :

 

Ma réponse préférée :

Bertrand
« Que ça sert à rien (et ils ont raison).
Qu'on va vendre leurs infos personnelles au gouvernement et à des multinationales spécialisées dans le vol, le recel et la revente d'organes (et ils ont sans doute raison... mais j'ose pas leur dire qu'en fait leur vie ne va pas changer pour autant car en fait elle n'intéresse pas grand monde). »

 

1) L'utilité (ou pas) du reseau social

 

« Je ne vois pas l'intérêt » 

 

« C'est une perte de temps »

 

« Je ne me connecte pas assez souvent »

 

« Je ne suis pas fan d'internet tout court ! »

 

« Je n'y comprends rien »

 

« Ça demande trop d'attention pour que ça marche vraiment »

 

 

2) La gestion de son image

 

« Ne pas laisser de traces »

 

« Protéger ma vie privée »

 

« Trop intrusif ! »

 

 

3) Justification personnelle

 

« Ça me fait peur ! »

 

« Je préfère le réel au virtuel »

 

« Je n'ai rien à dire »

 

« Je ne veux pas faire comme tout le monde »

 

 

> Somme toute, ce qu'on retient surtout, c'est la peur de l'inconnu, des autres, d'en dire trop, ainsi que l'envie et le besoin de contrôle de son image, ses infos personnelles, Dire que les réseaux sociaux sont chronophages est une évidence, après tout dépend l'usage qu'on en fait.

 

Les contre-arguments ?

Du coup, j'ai demandé aux gens qui les utilisaient beaucoup de me dire pourquoi ils le faisaient... Outre la veille professionnelle (notamment pour twitter), l'addiction au micro-blogging "Tiens je vais prendre ma douche" et l'opportunité de découvrir de nombreux nouveaux trucs du moment, voici les arguments plus "personnels" : 

 

@phb
La possibilité de rencontrer de nouvelles personnes, de (re)nouer des contacts malgré la distance et cela, à n'importe quel instant.

 

 Tout ça pour dire, et je m'adresse là tout particulièrement à mes collègues community manager, qu'on a encore du boulot :)

 


Retour à l'accueil